BLOG

Méditation - Pixabay

Apprendre la méditation (pleine conscience) 2019

La méditation (pleine conscience) pour une meilleure santé

De nos jours, il est important d’apprendre et pratiquer la méditation (pleine conscience) pour améliorer notre qualité de vie.

Vous vous sentez stressé, angoissé, nerveux, irritable, fatigué.

Alors commencer la méditation et vous retrouverez l’harmonie du corps et de l’esprit.

Apprendre et pratiquer la méditation tous les jours va vous permettre de réduire et gérer votre stress.

De plus, cette pratique va diminuer la douleur et bien d’autres pathologies chroniques.

Par conséquent, vous allez pouvoir explorer votre monde intérieur.

Méditation - image pixabay
Méditation

Avec le temps, les tensions que nous accumulons perturbent le bon fonctionnement de notre organisme.

Selon des études, la majorité de nos problèmes de santé proviennent du stress.

Quelle que soit la méthode que vous choisissez, les bienfaits de la pratique de la méditation sont rapides et réels.

Dans mon article je vais vous parler de :

  • Qu’est-ce que la méditation ?
  • Pourquoi en faire
  • Qui peut la pratiquer
  • Quand peut on la pratiquer
  • Comment faire de la méditation
  • Mon expérience
  • Conclusion
  • Comment bien commencer

 

Qu’est-ce que la méditation ?

C’est une pratique mentale ou spirituelle pour retrouver la paix intérieure.

Votre esprit  influence votre  corps, ses cellules, donc votre santé.

La méditation est une gymnastique du cerveau.

Il faut une pratique quotidienne pour atteindre une relaxation totale.

 

Pourquoi faire de la méditation ?

En pratiquant la méditation, vous serez plus serein et pourrez mieux gérer vos émotions.

Au fur et à mesure des séances, vous allez retrouvez confiance en vous.

De plus, votre attention et votre concentration sera améliorée.

La forme physique et psychique sera retrouvée.

Une diminution de votre stress sera bénéfique pour votre santé.

Vous serez moins fatigué et plus à même d’affronter les difficultés de la vie.

Une diminution non négligeable des risques cardiovasculaires et un renforcement de votre système immunitaire.

Vous allez donc vous sentir plus heureux et de meilleure humeur.

Il y aurait même des améliorations dans les pathologies de la peau.

Non seulement vous vous sentirez beaucoup plus calme, et tout votre entourage en profitera.

 

Qui peut faire de la méditation ?

Tout le monde sans exception peut faire de la méditation, les adultes, les personnes âgées et même les ados.

Toutes les personnes qui veulent améliorer leur qualité de vie.

Apprenez aux enfants la méditation, ils sont très réceptifs, car ils vivent dans le moment présent.

 

Quand faire de la méditation ?

Vous pouvez méditer quand vous en ressentez le besoin.

Il est préférable de ne pas pratiquer la méditation après un repas afin d’éviter la somnolence.

Je ne conseille pas de faire la méditation le matin au lever, vous risquez de vous rendormir.

L’important est de la faire régulièrement, si possible au quotidien.

Alors trouvez le bon moment pour vous dans la journée.

 

Comment faire de la méditation ?

Il  n’est pas si simple de méditer, trouvez votre méthode pour être le plus à l’aise possible.

De plus, la patience et la persévérance sont nécessaires afin de récolter les bienfaits.

Pour pratiquer la méditation,  il faut apprendre à se concentrer,  être totalement ici et présent, à l’écoute de son corps.

Il  faut également prendre conscience de chaque expiration et de chaque inspiration.

En règle générale, la méditation se pratique en position assise confortablement, sur une chaise ou un fauteuil avec si possible le dos droit.

Les pieds sont posés à plat au sol, les mains sur les cuisses et les bras doivent être détendus.

Vous pouvez utiliser un tapis de gym pour être couché, évitez le lit au risque de vous endormir.

L’important est de prendre conscience de son corps tout en restant éveillé.

Il se peut qu’en méditant, des pensées toxiques surgissent. Laissez les venir.

Certaines personnes utilisent de la musique, d’autres le silence, trouvez ce qui vous correspond.

 

Mon expérience

Depuis que j’ai été diagnostiquée Fibromyalgique, je pratique la méditation.

Par conséquent, j’arrive à gérer les douleurs de cette pathologie au quotidien.

Je me sens bien mieux dans mon corps et beaucoup moins nerveuse.

 

Conclusion

Un grand OUI à la méditation.

Vous verrez à force d’entraînement, vous serez capable de méditer à tout moment.

Cela deviendra de la méditation en pleine conscience.

Qu’est ce que la pleine conscience ?

C’est une technique de méditation qui permet d’être ici et maintenant.

Vivre au moment présent sans pensées parasites.

Par exemple : vous faites la vaisselle ici et maintenant, sans pensées négatives qui vous viennent à l’esprit, sans rumination.

 

Comment bien commencer la méditation ou la pleine conscience.

Vous ne savez pas par quoi commencer ?

Ce n’est pas facile de maîtriser la méditation, mais cela s’apprend.

Pour ceci, il faut commencer par avoir de bonnes bases.

Il faut un apprentissage assidu, quotidien et surtout de la motivation.

Alors n’attendez plus, formez-vous et laissez-vous guider.

Ne cherchez plus d’excuses, n’ayez pas peur de passer à l’action.

Vous trouverez une formation de qualité en ligne pour 29 Euros seulement.

Le Dr. Olivier Madelrieux, expert en neurochimie, vous enseigne dans cette formation les techniques de la méditation de pleine conscience.

En savoir plus sur la formation du Dr. Madelrieux.

J’espère que cet article aura pu vous aider.

Voir aussi mon article sur l’autohypnose.

image massage - pixabay

Je vous souhaite une bonne santé.

Hyperhidrose - Pixabay

Transpiration (Hyperhidrose) – solutions pour en finir 2019

Transpiration excessive – Hyperhidrose.

La transpiration, c’est bien et même vital : elle permet au corps de se maintenir à bonne température.

Mais trop transpirer n’est pas agréable du tout, pour soi comme pour les autres.

12 % de la population souffre de transpiration excessive (Hyperhidrose).

Non, vous n’êtes pas seul !!!

 

Cependant, il est nécessaire de trouver des solutions pour vous rendre la vie plus agréable.

Dans un premier temps, je vais vous parler de l’hyperhidrose.

  • Sa définition.
  • Les effets physiologiques.
  • Les effets psychologiques.

Ensuite, je vous proposerais des solutions pour vous rendre la vie plus agréable et retrouver confiance en vous.

hyperhidrose - auteur Minghong
Hyperhidrose – auteur Minghong

Définition

L’hyperhidrose est une pathologie définie par une production excessive de sueur par les glandes sudorales eccrines.

Elle peut être généralisée ou locale : pieds, mains, aisselles….

Les effets physiologiques

La transpiration est un phénomène physiologique normal pour réguler la température de son corps.

Celle ci peut être primaire, c’est-à-dire non liée à un problème de santé ou secondaire dans le cas d’infection, d’hyperthyroïdie, de diabète, d’hypoglycémie ou encore la ménopause chez les femmes.

Les personnes atteintes d’hyperhidrose sont évidemment plus à risque de déshydratation.

De plus, la sudation rend la peau plus sensible à diverses affections, comme des boutons de chaleur, le pied d’athlète, l’onychomycose et les verrues.

Hyperhidrose- Pixabay
Hyperhidrose- Pixabay

 

Les effets psychologiques

Malheureusement, les effets de cette pathologie peuvent être très handicapants dans les relations sociales, les activités de la vie quotidienne et surtout professionnelles. Ce qui affecte une bonne qualité de vie.

Dans de nombreux cas, les personnes qui transpirent beaucoup éprouvent des phases stressantes de la vie ou souffrent de maladies graves comme la dépression ou l’épuisement professionnel.

Les bouffées de chaleur à la ménopause sont notoires, ce qui peut se produire spontanément.

Elle peut créer une sensation de gêne due aux odeurs, aux traces de sueur sur les vêtements.

On peut également sentir un certain malaise lorsque nous devons serrer des mains ou que celles-ci laissent des traces de transpiration sur les objets que l’on touche.

Les personnes atteintes se sentent mal dans leur peau.

C’est un cercle vicieux car l’angoisse provoquée par la sueur aggrave davantage sa production.

 

Solutions

Quelles sont le mesures à prendre pour surmonter l’hyperhidrose

Il n’existe aucun moyen de prévenir l’hyperhidrose.

Toutefois, il est important de prendre conscience des éléments qui causent les sueurs pour apprendre à les surmonter.

Voici quelques exemples:

  • Apprendre à se détendre. 
  • Les émotions sont un déclencheur des sueurs, les techniques de relaxation fournissent des outils précieux pour apprendre à prévenir ou réduire la transpiration.
  •  Il existe différentes techniques, comme le yoga, la méditation (voir  mon article).
  •  
  • Modifier son alimentation. 
  • Eviter au maximum  l’alcool, le tabac, thé, café et autres boissons contenant de la caféine, qui augmentent la température corporelle.
  • Abstenez-vous de manger des plats épicés (surtout le curry et le cumin).
  • De plus, l’ail, l’oignon, fenouil et le poireau donnent à la sueur une forte odeur.
  • Préférez les boissons à température ambiante (idéalement de l’eau).
  • Ne surchargez pas votre foie, limitez la consommation de produits industriels, raffinés, de viandes, charcuteries, sucres et produits laitiers.

Choisissez donc des vêtements amples qui laissent respirer la peau en privilégiant : coton, lin, laine.

Pour vous messieurs, les plus courageux, il est temps de vous épiler.

Pour calmer les situations de stress, pensez aux plantes

Chez Skilleos vous trouverez une formation en ligne en gestion du stress au prix de 49 euros.

David, psychologue et psychothérapeute vous guidera pas à pas pour vous aider à vaincre votre stress.


 

Avez-vous déjà essayé d’utiliser les huiles essentielles ?

L’huile essentielle de menthe.

Mélange :

10 gouttes d’huile essentielle de menthe.

Alcool à 90 degré (1 cuillère à café).

Appliquez 2 gouttes de ce mélange matin et soir dur les zones corporelles dont la sudation est trop importante.

Les hydrolats sont également de bonnes solutions si vous ne voulez pas utiliser des huiles essentielles pures.

Vous pouvez vous sprayer le corps avec de l’hydrolat de menthe.

L’huile essentielle de palmarosa.

1 goutte pure du bout du doigt, le matin, sur les aisselles épilées (pas de suite après une épilation), propres et sèches.

Bien étaler.

Utilisez une base lavante et ajouter les huiles essentielles de votre choix.

Commencer par mettre quelques gouttes de menthe.

Pourquoi la menthe ?

Simplement parce qu’elle est astringente (ressert les tissus) et lutte justement contre la transpiration excessive.

Attention pour l’utilisation des huiles essentielles, voir mon article et bien se documenter (contre-indications).

Un supplément de magnésium semblerait être une solution pour atténuer la transpiration, il calme le système nerveux.


J’espère que mon article vous aura aidé.

image institut - pixabay

Je vous souhaite une bonne santé.

Huiles essentielles - Pixabay

Comment bien utiliser les huiles essentielles 2019

 

Huiles essentielles à manipuler avec précaution, comment les utiliser

 

Les huiles essentielles sont des merveilles de la nature, il faut cependant savoir les utiliser.

Certaines peuvent s’appliquer pures, mais d’autres sont irritantes et peuvent brûler votre peau.

Tout d’abord, il est prudent de bien se documenter.

 

Pourquoi utiliser les huiles essentielles ?

C’est un excellent moyen pour apaiser le corps et l’esprit.

J’intègre régulièrement les huiles essentielles dans mes massages (uniquement avec l’accord de mes clients bien entendu).

Cependant, je les mélange toujours dans une huile végétale qui est l’huile de pépins de raisin.

 

Les huiles essentielles que j’utilise et que je préfère en massage sont les suivantes

Petit Grain (orange amer) – Gaulthérie – Eucalyptus citronné – Ravintsara .

Elles se mélangent parfaitement entre elles et dégagent une odeur des plus agréable.

Enfin, je peux varier avec :

Ylang Ylang ou Lavande vraie.

 

 

Dans cet article, je vous fait un bref résumé : 

  • des propriétés  de mes huiles essentielles préférées
  • des précautions à prendre
  • lesquelles choisir
  • ma consommation personnelle
  • les supports pour une utilisation parfaite

 

 

Propriétés de mes huiles essentielles préférées

Petit Grain – pour aller de l’avant

Calmante, apaisante et relaxante.

Favorise le sommeil.

Déstressante, antispasmodique, antidépressive.

De plus, elle raffermit la peau et est un bon anticellulite.

On peut donc dire de cette huile essentielle qu’elle est autant bonne pour le physique que pour le psychique.

 

Gaulthérie – anti-inflammatoire

Apaise les douleurs, antispasmodique, anti-rhumatismale.

Permet une meilleure circulation.

Déstocke les graisses.

Fait baisser la pression artérielle.

Stimule et protège le foie.

 

Eucalyptus citronné – anti-inflammatoire

Apaise les douleurs, antispasmodique, apaisante pour la peau en cas de démangeaisons, mycoses, etc….

Elle diminue les douleurs articulaires et musculaire.

 

La Gaulthérie et l’eucalyptus sont complémentaires.

 

Ravintsara – antivirale

Rétablit l’équilibre nerveux et lutte contre la dépression.

Anti-infectieuse, stimule les défenses immunitaires.

Elle est énergisante.

Favorise le drainage lymphatique.

Décontracte les muscles.

 

 

Mais encore :

 

Lavande

Cette huile essentielle est probablement la meilleure, surtout pour les enfants.

 

Attention à ne pas confondre, il y a 2 sortes de lavande :

Lavande Aspic et Lavande Officinale (Lavande vraie)

L’aspic est plutôt utilisée pour les brûlures et les piqûres d’animaux.

 

L’officinale (lavande vraie) est utilisée pour :

Les troubles nerveux (insomnie, nervosité, migraine, vertige, etc…).

Les affections de la peau.

Les douleurs musculaires.

 

Astuces :

Pour les enfants quelques gouttes de lavande sur un coton avant de dormir, c’est top.

J’en mets également 1-2 gouttes derrière les oreilles en cas d’épidémie de poux.

 

Ylang-Ylang

Cette huile essentielle a presque les mêmes propriétés que le Petit Grain.

 

 

Vous voulez utiliser des huiles essentielles, mais vous ne savez pas comment, voici mes conseils :

 

Précautions à prendre

Tout d’abord, ne les utilisez pas pures sans être informés (renseignez-vous auprès d’un naturopathe).

De plus ne les mélangez pas avec de l’eau, utilisez les toujours avec une huile végétale (Bio de préférence) ou un cosmétique.

Ne les utilisez pas si vous êtes enceinte (demandez l’avis de votre médecin, même après les 3 premiers mois de grossesse).

De plus, ne les utilisez surtout pas si vous allaitez.

Ne les utilisez pas sur les enfants de moins de 6 ans et encore, prenez les précautions qu’il faut selon les huiles essentielles.

Faites attention en cas de problèmes circulatoires ou cardiaques, d‘épilepsie, de diabète ou si vous êtes sous traitement médical.

Attention aux allergies (tester systématiquement sur le pli du coude préalablement et attendre 24 heures).

Certaines sont photosensibles, n’allez donc pas prendre un bain de soleil juste après une application (bergamote, citron, orange, pamplemousse…)

Attention également en cas de prise de médicaments (demandez toujours l’avis de votre médecin).

Eviter tout contact avec les yeux et les orifices du corps. En cas de projection, rincez immédiatement avec de l’huile végétale (olive, colza…).

 

Surtout demandez l’avis d’un médecin ou d’un spécialiste en cas d’incertitude.

 

Ici une vidéo que je trouve très intéressante.

 

 

Quelles huiles essentielles choisir

Préférez le BIO, de plus il faut qu’elles soient pures à 100 %.

Investir dans de bonnes huiles essentielles est primordial.

De plus, elles se conservent longtemps et vous en utilisez que quelques gouttes.

 

Comment s’informer

Tout d’abord, pour savoir comment bien utiliser toutes les huiles essentielles, il y a de très bons livres.

Par conséquent, je vous conseil :  “Ma bible des huiles essentielles” de Danièle Festy.

Ce livre contient tout ce que l’on doit savoir.

Vous allez y trouver tous les renseignements détaillés sur les huiles essentielles les plus efficaces, mais aussi les hydrolats.

Comment les utiliser pour traiter les maux quotidiens (voies internes, cutanées, en diffusion, etc…).

Quels supports utiliser, quels dosages, mais aussi toutes les réponses aux questions que vous vous posez.

 

C’est le livre à avoir dans sa bibliothèque !

 

Huiles essentielles pour ma consommation personnelle

Lavande aspic : lors de piqûres d’insectes (1-2 gouttes directement dessus).

Lavande vraie : pour se calmer (2-3 gouttes sur le plexus, mais surtout aussi lors de brûlures légères directement dessus).

Ravintsara : lors d’épidémie de grippe (2-3 gouttes sur l’intérieur des avants-bras).

Gaulthérie et eucalyptus citronné : lors de tensions musculaires en massage (2-3 gouttes mélangées à de huile végétale).

Petit-Grain : lorsque je me sens stressée (2-3 gouttes sur l’intérieur des avants-bras).

Menthe poivrée : pour la digestion (1 goutte sur la main que je lape) et sur les tempes en massage lors de maux de tête.

Immortelle : lors de coupures ou d’hématomes (1-2 gouttes directement dessus).

Tee-Tree : sur les boutons, furoncles (1-2 gouttes directement dessus).

 

Pour ma part, je les utilise pures, mais avec grande prudence !!!

Attention aux allergies !!!!

Attention aux yeux, bien se laver les mains après toutes manipulations d’huiles essentielles !!!

 

 

Les huiles végétales comme support

Vous pouvez utiliser les huiles que vous voulez, cependant certaines sont plus agréables à utiliser que d’autres (texture, odeur….).

L’huile d’amande douce, ainsi que l’huile de macadamia sont parfaites. De plus, elles sont onctueuses et ultra douces.

 

Pour ma part, j’utilise l’huile de pépins de raisin, elle pénètre rapidement, ne laisse pas de film gras sur la peau.

C’est une des meilleures huiles végétales anti-âge et elle est riche en Polyphénols.

 

Bien entendu, renseignez vous sur leurs propriétés, à chacun son huile végétale.

Préférez de petits flaconnages parce qu’il est difficile de les conserver.

Attention aux allergies!!

Conservez vos huiles végétales au frigo, à l’abri de l’air, de la chaleur et de la lumière.

 

En plus, vous pouvez également intégrer des huiles essentielles dans des masques à l’argile – voir mon article.

 

 

 

Vous cherchez de bonnes huiles essentielles, végétales, diffuseurs (Suisse) :  cliquez ici.

Pour la France : cliquez ici.

 

Connaissez vous la gemmothérapie ? C’est une bonne alternative aux huiles essentielles. Voir mon article.

 

 

 

J’espère donc que mon article vous aura inspiré.

 

image institut - pixabay

Je vous souhaite une bonne santé.

 

 

Voici la méthode complète pour progresser dans l’usage des huiles essentielles.